Livre d’or

Laissez un commentaire ! Merci !

P1060610
Détail de la Poule irlandaise (N° 9) 

_______________

Et la relève est assurée par la petite fille d'un cousin, qui m'a offert en août 2015 la poule suivante, en vers!...
P1080242  

La Poule de Fougère

___________

 
FacebookTwitterGoogle+Partager

7 réflexions au sujet de « Livre d’or »

  1. Benoît Pradaud, cet homme barbu,
    Est un artiste beaucoup trop méconnu,
    Naturellement empli de nombreuses qualités.
    Original dans ses tableaux avicoles, il est,
    Ingénieur Général des Ponts, des Eaux et des Forêts,
    Tête au grand cœur, maintenant retraité.

    Poules et poussins sont pleins de vie,
    Resplendissants dans leurs couleurs jolies,
    Avivés, de matériaux récupérés, par le maître,
    Désopilants dans leurs manières d’être.
    Animateur, le mardi, de la halte solidarité,
    Unanimement, par les accueillis et bénévoles, apprécié,
    Dans tout ce qu’il fait, qu’il soit remercié.

  2. C’est un vrai travail de P assionné
    Dont le fil conducteur est l’O riginalité
    Devant le résultat nous sommes U nanimes
    C’est divertissant, joyeux, agréable, L éger
    De l’humour et ce qui ne gâche rien… E sthétique

    P laisant à regarder
    O scar à mon avis, mériterait de recevoir
    U topique ? Non ! Mais permet de rêver
    S ingulier dans le sujet
    S avoureux dans les idées
    I ngénieux dans la conception, les matériaux utilisés
    N ourris nous fûmes par cette poule et son poussin.

    Merci à l’auteur, attendons la prochaine couvée !

  3. « Ces objets d’art mettent en scène, dans l’humour et la gaieté du choix des couleurs et des matériaux, des poules qui se posent souvent des questions face à leur poussin, et des poussins qui ne répondent pas toujours à la perplexité de leur mère poule. Et le spectateur, qui découvre ces compositions, se pose souvent, lui aussi, beaucoup de questions, dans l’humour et la gaieté. Merci pour ces œuvres d’art! »

  4. En revoyant la Poule scotchée, j’ai l’impression que le poussin a voyagé. En effet, il me semble reconnaitre dans son bec une bouteille de Jack Daniel’s, Whiskey du Tennessee, donc de l’autre côté de l’océan par rapport à notre chère Écosse bientôt indépendante. Est-ce que je me trompe ? Pour ne pas dire « est-ce que je me trump  » ?

  5. Benoit , je découvre ton talent, tes créations pleines d’humour et soulevants quelques questions existentielles dans cette relation mère- poussin
    j’imagine le temps passé pour préparer tes œuvres et réjouir les visiteurs de tes expositions
    bravo .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *